Découvrir Italica, les ruines romaines de Séville

Visiter le site archéologique d'Italica à Séville

Catégorie :

Située à proximité de Séville, la cité romaine Italica est un lieu chargé d’histoire, qui comprend également une partie du passé de la région andalouse. Dans l’ensemble, les vestiges sont encore très bien conservés, notamment l’amphithéâtre romain qui est d’une beauté exceptionnelle !

Si vous comptez visiter Séville, la cité Italica est un endroit que vous devriez ajouter à votre liste d'incontournable.
Si vous n'êtes pas convaincus, lisez attentivement cet article pour découvrir ce lieu surprenant… Je vous donne tous les détails sur l'histoire de l’Italica, les tarifs, les horaires d’ouvertures ainsi que des conseils pratiques.

Quelle est l’histoire de l’Italica de Séville ?

histoire cite italica

Visiter l’Italica de Séville n’est pas une activité anodine puisque la cité englobe une bonne partie de l’histoire de la région andalouse. Bien que l’ancienne cité romaine Italica corresponde désormais à la municipalité de Santiponce en Andalousie, elle est tout de même l’une des premières villes construites sur la péninsule ibérique, rassemblant près de 10 000 habitants durant l’époque antique.

La ville Italica de Séville a été fondée et bâtie en 206 avant Jésus-Christ par Scipion l’Africain, un général romain connu pour ses nombreuses victoires. Néanmoins, la cité a vraiment pris de l’ampleur sous les règnes de Trajan et Hadrien, tous deux nés à Italica et dont les familles étaient installées depuis des siècles.

Lors de leur accession respective au pouvoir, les empereurs ont participé à l’agrandissement de la ville et au développement de son économie. De larges rues et de grands blocs d'habitats sont construits, ainsi qu'un grand réseau d’infrastructures dont les thermes et un aqueduc, ainsi que plusieurs grands bâtiments publics. Néanmoins, la construction la plus grandiose et la plus impressionnante reste l’amphithéâtre, l’un des cinq plus grands de l’Empire Romain…

Toutefois, les familles nobles d’Italica ont peu à peu perdu leur influence dans la cité à partir du 3ème siècle et la ville romaine a été vue abandonnée un siècle plus tard. D’autres facteurs influencent également ce déclin, notamment le terrain sur lequel a été bâtie la ville. Celle-ci était composée d’argile et les mouvements souterrains ont entraîné de nombreuses fissures et failles.

Désormais, vous en savez un peu plus sur l’Histoire de la cité Italica à Séville. Si vous envisagez de visiter les vestiges de la ville, sachez que la zone archéologique est bel et bien la partie qui a été habitée durant des siècles. D’autre part, la cité romaine doit son excellente conservation au règne du roi wisigoth Léovigild en l’an 583. Dès son ascension au pouvoir, celui-ci a lancé des travaux de rénovation incluant l’ajout de remparts. De nos jours, nous pouvons observer que les lieux sont encore bien préservés, et ils l’ont été jusqu’à l’apparition de l’ère musulmane.

Comment visiter l’Italica de Séville ?

comment visiter les ruines romaines italica

Pour bien visiter la cité romaine Italica à Séville, il faut suivre un certain parcours pour revivre l’Histoire en temps réel. Une grande partie de la ville a été reconstituée grâce aux fouilles archéologiques, de quoi profiter d’une visite riche et vraiment très intéressante.

L’une des premières choses à faire lors de la visite de l’Italica de Séville est de se promener dans les nombreuses rues et ruelles. Cette activité peut sembler anodine, mais elle permet d’observer les prouesses architecturales de l’époque. Contrairement aux rues de notre époque, celles de l’époque antique sont très larges, mesurant environ 6 mètres de largeur. C’est également l’occasion de se rendre compte de la taille des bâtiments et des trajets effectués par les habitants.

Parmi les bâtiments et édifices les plus emblématiques de la cité Italica, le bâtiment de l'Exèdre est de loin le plus célèbre, après l’amphithéâtre. C’était un lieu de rencontre entre les habitants de la cité, afin d’échanger, de discuter et de débattre sur des sujets divers et variés. Un grand nombre de banquets étaient organisés et il était possible de profiter des bains thermaux non loin de là…

Vous le savez probablement, les bains thermaux faisaient partie intégrante du mode de vie des Romains, et c’était également le cas à Italica. Aujourd’hui encore, vous pourrez observer les mosaïques en marbre sur les vestiges de sol. D’autres bains thermaux ont également été ajoutés dans la maison de Neptune, dont les piliers de briques sont encore visibles. 

Par la suite, je vous propose de poursuivre la visite de la cité Italica en explorant la Maison des Oiseaux, un bâtiment témoin de l’architecture romaine. Celle-ci abrite de nombreuses mosaïques illustrant diverses espèces d’oiseaux et de volatiles. Mais ce n’est pas tout, pensez à bien observer l’architecture du bâtiment, la maison est vraiment représentative des techniques de l’époque.

Après avoir pris le temps de voir tous ces lieux mythiques de l’Italica. Vous passerez certainement devant le Trajaneum, un autre endroit important de la cité. C’était un bâtiment à la fois public et religieux, destiné à l’empereur Trajan. C’est là où on discutait des projets de travaux et de chantiers pour la ville. D’autres lieux sont visibles tels que le Planétarium, les Bains Thermaux principaux où des massages étaient proposés.

Toutefois, le clou du spectacle est bien évidemment l’amphithéâtre de la cité romaine Italica ! Je vous conseille vivement de terminer la visite par ce monument incontournable, il en vaut la peine. En plus d’être l’un des plus grands de l’Empire Romain, l’amphithéâtre d’Italica pouvait accueillir 25 000 spectateurs à la fois.

Je pense que vous le savez, les amphithéâtres étaient un lieu de divertissement dans lesquels se tenaient des spectacles, de grandes fêtes et des pièces de théâtre. Mais ce n’est pas tout, c’était également l’occasion d’organiser des combats de gladiateurs, de prisonniers de guerre et même d’esclaves, il y en avait pour tous les goûts.

Si vous êtes un grand amateur de la série Game of Thrones, sachez qu’une scène a été tournée dans l’amphithéâtre de la cité Italica à Séville. Pour celles et ceux qui ont la mémoire un peu courte, la scène correspond au moment où Jon Snow, Tyrion et Daenerys se présentent à Cersei pour prouver l’existence des marcheurs blancs et du roi de la nuit… 😉

Comment se rendre à lA cité Italica ?

comment se rendre a italica

La cité romaine Italica se trouve à l’extérieur de Séville, donc il faut prévoir un moyen de transport pour se rendre sur place. Voici les différents moyens de se rendre au site archéologique :

Location de voiture

Si vous possédez une voiture de location, alors c’est parfait. La voiture est de loin le transport le plus pratique et efficace pour rejoindre la ville Italica. Pour cela, la solution la plus simple est de louer une voiture avant votre arrivée à Séville, sur un site comme RentalCars, et de la récupérer directement à l’aéroport. Quant au trajet, il faut prévoir entre 20 et 25 minutes de route, le site archéologique est accessible via une voie rapide.

Réserver une excursion en ligne

L’autre moyen de rejoindre la cité Italica à Séville est de réserver une excursion en ligne, le transport aller-retour est toujours compris. Il est possible de réserver la visite d’Italica en cliquant ici, la formule propose également la visite du monastère médiéval. Le transport aller-retour depuis Séville est inclus dans l’offre, ainsi qu’une visite guidée en français.

Prendre le bus

Moins pratique mais toujours envisageable, le bus vous permet de rejoindre la municipalité de Santiponce directement depuis Séville. Toutefois, il faut savoir que peu de bus partent, à raison de deux à trois départs par jour. Pour éviter les mauvaises surprises, renseignez-vous sur les horaires de bus avant de prendre votre billet d’entrée pour visiter Italica.

Prendre le taxi

Le taxi est vraiment le dernier recours pour accéder au site archéologique. Cette solution est un peu coûteuse, soit entre 20 et 30 euros la course, mais cela reste une alternative. Cela peut être intéressant si vous êtes plusieurs afin de partager le coût du trajet.

Tarifs et prix du billet d’entrée pour l’Italica de Séville

Combien coûte l’entrée pour visiter l’Italica de Séville ? Et bien, bonne nouvelle, la visite est complètement gratuite pour tous les citoyens européens. Si vous êtes résident d’un pays n’appartenant pas à l’Union Européenne, l’entrée coûte 1,50 euros par personne.

Vous pouvez également réserver une visite guidée du site afin d'en apprendre plus sur les ruines romaine. Celle-ci coûte 18,00 euros par personne. Pour les fans de Game of Thrones, une visite guidée à thème est aussi envisageable. Par contre, les explications sont en anglais ou en espagnol, si vous êtes bilingue, c’est parfait.

Horaires d’ouverture de l’Italica à Séville

Un peu comme de nombreuses attractions touristiques dans le monde, il est rare de voir des horaires d’ouverture fixes. C’est le cas de la cité romaine Italica de Séville, ses horaires changent selon la période de l’année, donc restez attentif à cela.

Bien que l’Italica soit accessible tout au long de l’année, le site archéologique n’est pas ouvert le lundi, donc attention si vous partez à Séville sur un long week-end. Néanmoins, découvrez ci-dessous le tableau récapitulatif des dates et horaires d’ouverture :


Du mardi au samedi

Dimanche et jours fériés

Du 16 septembre au 31 mars

9H00 - 18H00

9H00 - 15H00

Du 1er avril au 15 juin

9H00 - 20H00

9H00 - 15H00

Du 16 juin au 31 septembre 

9H00 - 15H00

9H00 - 15H00

Le site archéologique Italica de Séville est ouvert la plupart des jours fériés. Cependant, cela n’inclut pas les 1er et 6 janvier, le 1er mai, ainsi que les 24, 25 et 31 décembre.

D’autre part, si vous ne savez pas encore quand partir à Séville,  je vous conseille vivement de le faire en dehors de la haute saison. Il y a beaucoup moins de monde sur les sites à visiter tels que la cité Italica, le palais Real Alcazar ou encore la Cathédrale de Séville, vous serez vraiment tranquille.

Conseils pratiques pour visiter l’Italica à Séville

N’oubliez pas que Séville est une ville située dans une région très chaude, surtout à partir du mois de juin, les températures montent en flèche. Si vous entreprenez la visite d’Italica en pleine saison estivale, certaines mesures de précaution ne sont pas à ignorer.

La visite du site archéologique nécessite environ 2 heures de marche, donc restez prévoyant en vous protégeant du soleil. Pour cela, équipez-vous d’une casquette ou d’un chapeau, appliquez une crème solaire et prenez une bouteille d’eau. Si vous visitez le site avec des enfants, je vous conseille de réserver un créneau en matinée, lorsqu’il y a un peu plus de fraîcheur.

Visiter le Monastère San Isidoro del Campo

monastere san isidoro del campo

Après avoir visité le site archéologique Italica, vous pouvez en profiter pour découvrir la ville de Santiponce, elle est assez agréable. En dehors de la cité romaine, la municipalité andalouse abrite un autre monument incontournable : le monastère San Isidoro del Campo.

Cet édifice médiéval a été élevé au rang d’ensemble historique et artistique d’intérêt national, et il fut fondé en 1301 par Don Alonso Pérez de Guzmán et son épouse, Doña María Alonso de Coronel, en tant que monument funéraire pour y déposer leurs cendres et en témoignage de leur piété. Selon la tradition mozarabe, le monastère abritait la sépulture de Saint Isidore avant que celui-ci soit occupé par les moines hiéronymites.

Le monastère San Isidoro del Campo arbore une grande diversité de styles artistiques et architecturaux, tel que le style mudéjar. L’ensemble est complété par le cloître des Morts et le cloître des Évangélistes, la sacristie et la salle capitulaire toutes deux décorées suivant le style de l'Escurial, le réfectoire, le cloître gothique et la tour baroque.

L’accès au monastère de San Isidoro del Campo est gratuit, inutile de réserver un billet d’entrée ou de participer à une visite guidée. Néanmoins, la capacité d’accueil est assez limitée puisque seul un groupe de 30 personnes peut y entrer à la fois. Pour une visite complète, il faut prévoir environ 45 minutes, ce qui est assez rapide, mais les visiteurs restent 25 à 35 minutes en moyenne.

Quant aux horaires d’ouverture, ils varient selon la période de l’année. Si la visite du monastère vous intéresse, découvrez toutes les informations ci-dessous :

Le monastère Isidoro est fermé tous les lundis, toute l’année, ainsi que les 1er et 6 janvier, le 1er mai, les 24, 25 et 31 décembre, qui sont des jours fériés.

Le monastère Isidoro del Campo est ouvert du 1er janvier au 30 juin et du 1er septembre au 31 décembre : les mardi, mercredi, jeudi de 10H00 à 15H00 ; les vendredi et samedi de 10H00 à 19H00 ainsi que le dimanche et les jours fériés de 10H00 à 14H30. Du 1er juillet au 31 août, le monastère est ouvert du mardi au dimanche et les jours fériés de 10H00 à 15H00.

Attention, les visiteurs ne sont pas autorisés à accéder au site dans les 30 minutes précédant l’heure de fermeture. Si le monument ferme à 15H00, le dernier créneau de visite est à 14H00. Si vous voulez visiter le monastère en groupe, pensez à réserver un créneau horaire en contactant l’office de tourisme.

Comment trouvez-vous cet article ?
 0 avis (0/5)
melissa auteur blog seville
Mélissa
J’ai toujours adoré voyager, aller à la rencontre des gens, découvrir de nouveaux endroits… J’ai été à Séville en 2015 et j’ai été captivée par cette ville festive et ensoleillée ! J’y retourne dès que je peux pour ses fêtes colorées, son folklore et son ambiance unique. Je vous embarque avec moi pour découvrir la capitale andalouse ! Vamos !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Mes conseils et bons plans

Inscrivez-vous et recevez chaque mois mes conseils et bons plans pour inspirer votre prochain voyage à Séville.